Zbigniew Kosc PERM 1994
Perm cemetery (Russia) - photography by Zbigniew Kosc © 1994
Perm est une ville industrielle dans l'Oural et ressemble à son cimetière: grande, grise, pauvre et provinciale. Le vieux cimetière municipal n'est plus utilisé depuis les années '50. Plus personne ne vient visiter ou entretenir les tombes. Les portraits sur les monuments funéraires ne représentent ni de grands héros, ni des personnages significatifs, mais des visages de gens ordinaires: Russes, Juifs, Tartares. Dans les tombeaux portant une étoile et une croix, reposent les Communistes dont la femme était encore orthodoxe. Comme des tribus, chacun de ces groupes a sa propre section, parfois l'emplacement qui leur est réservé est signalé par des symboles qui ont perdu leur sens et seront oubliés.

Les portraits sont dans des états divers de détérioration, causée par la pluie et le soleil, par la main humaine, ou comme la plupart des choses en ce bas monde, par le temps lui-même. Ces visages sont destinés à disparaître peu à peu, et ce qui restera, ne sera plus que humus et feuilles. Les gens sur les photos mourront alors une seconde fois et pour toujours, mais d'ici là, l'image photographique leur garantit une certaine forme d'existence.

Le cimetière de Perm reflète l'histoire dramatique de la Russie Soviétique du 20ème siècle: révolution, collectivisation, famine, guerres, reconstruction. Tous ces gens y ont joué leur rôle, même infime. Ce sont des gens qui ont peiné et travaillé dur toute leur vie, et ils sont probablement morts vieux, laids et malades. Mais les familles ont voulu laisser à la postérité une image qui les montre dans la fleur de l'âge, en choisissant pour les tombes les plus beaux portraits, afin qu'ils puissent rester jeunes et magnifiques aux yeux des visiteurs, aux nôtres.

Aujourd'hui fendue et craquelée, la porcelaine nous montre le vérité finale. Le charme provincial innocent des photographes n'est que camouflage. Plus que des effigies ou des gens encore en vie, nous voyons des fantômes, des fermiers aux yeux percés, des soldats sans visages, des enfants mutilés, des enseignants juif aux têtes écrasées, des femmes à la beauté torturée.
Et tout autour, une étrange symétrie des plantes sauvages: la nature ressemble aux portraits.

traduit par Nicolle Kunz

next page



text

deutsch

francaise

nederlands

PERM project

exhibitions and reviews

PERM publications

PERM by Zbigniew Kosc, 2008, Amsterdam - Wien, book in duoton, 48 pages, print run 100, mail to z.kosc@chello.nl

exhibition catalog
'TRACES - Erinnerung in Fotografien', Künstlerhaus Wien - Edition Fotohof Salzburg, 2008, ISBN 978-3-902675-13-2
ISBN 978-3-900926--76-2

other projects

Russia

home

copyright all photographs and text © Zbigniew Kosc
all rights reserved

mail to z.kosc@chello.nl